AC

Alexandre Calame

L’étude du paysage

1862–1865

L’art a perdu l’observation, le temps. Je suis frappé de voir comme les acteurs, les comédiens ne cherchent plus dans le vif. Conséquence du romantisme et des effets. Les peintres n’étudient plus infiniment une main, une tige ; et les visages qu’ils représentent comme ils peuvent sont traités en natures mortes : l’expression, depuis un siècle au moins, ne s’y risque plus.

L’étude du paysage

Collection: MAH Musée d’art et d’histoire, Ville de Genève, Ancien fonds
Dimensions: 300 x 400 mm
Text: Paul Valéry, Mauvaises pensées et autres, 1942


Posted: August 2018
Category: Academia

Source