About
561AR

BRUTHER

Residence for Researchers

2013–2018

PRINCIPE DE TRANSPARENCE

Littérale, d’abord: sous le « Dôme » de Caen, la nuit on ne voit que des silhouettes travailler à leurs petites machine à digitaliser le monde. A Saint-Blaise, où la petite tour égaie l’îlot parisien comme une lanterne.

Phénoménale ensuite, puisque les plans de Bruther sont conçus avec une recherche permanente d’ouverture et de successions de pans, de colonnes et d’objets solitaires qui fabriquent des perspectives profondes. Les façades ne se composent pas que de verre, mais d’une succession de plans, de filtres, de couches qui fabriquent des dioramas vivants.

Transparence technique, surtout: celle du papier calque, pendant la conception. Dans les ouvrages, toutes les couches se lisent indépendamment les unes des autres afin de favoriser une compréhension critique du fonctionnement. Structure, climat, lumière: tout est lisible, palpable, manipulable. Le bâtiment peut ainsi s’effeuiller, couche par couche, pour procéder, dans un avenir certain, à sa rénovation par strates.

Transparence historique, enfin, comme à la Cité universitaire de Paris, où Bruther s’apprête à construire la prochaine maison du campus international. Comment s’inscrire dans ce chapelet d’écritures architecturales aussi distinguées ? Comment construire dans un jardin où on poussé de tels spécimens, comme la Maison Heinrich Heine (Johannes Krahn, 1956), la maison Avicène (Claude Parent, 1969), la résidence des Suisses (Le Corbusier et Pierre Jeanneret, 1933), sans citation, sans mimique, sans redites? Bruther s’accroche aux récurrences, aux usages, aux principes d’habitabilité du site: orientations, manifestations du socle, transparences des façade. La nouvelle résidence sera un miroir paysager, qui renvoie au parc sa propre image. Elle sera également un miroir historique, qui revoie au campus sa propre généalogie.

Sur le terreau rugueux du réalisme poussent des fleurs délicates. La crise de 2009 a généré en France un appel, omniprésent, pour l’innovation et son funeste corollaire, la « destruction créatrice », qui doit faire place, par mesure d’économies à la nouveauté. Au lieu de s’engouffrer dans ce slogan, Stéphanie Bru et Alexandre Thériot questionnent une conception réaliste de l’architecture; ils font de l’économie et de l’usage les données centrales de leurs projets. Plutôt que de truffer des bâtiments conventionnels de « technologies innovantes », ils conçoivent l’ensemble architectural comme un objet technique évolutif, une infrastructure ouverte, une « construction créatrice » donc, au fonctionnement de laquelle les usagers sont étroitement associés.

Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
Residence for Researchers
48°49'07.3"N 2°20'00.2"E

Location: Paris, France
Type: Student Housing, University, Education

Client: Régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP)
Size: 4’500 m²
Cost: 12’280’000 € HT
Partners: C&E - Inex - Franck Neau - VS-A - Gamba - Sicra - Rinaldi Structal - Technicité VRD - Chevalier & Masson
Photography: Maxime Delvaux - Julien Hourcade - Marvin Leuvret
Text: Marc Frochaux, Bruther – Architecture par principes, 2017


Posted: February 2019
Category: Architecture

Source