ES

Jacques Bainville

Maximes et Réflexions

1931

L’homme, à toutes les époques et dans tous les siècles, se ressemble, il a les mêmes passions, il raisonne et il se comporte de la même manière dans les mêmes cas. C’est le point capital. Hors de là, il n’y a qu’erreur et fantaisie. Chaque génération croit que le monde a commencé avec elle, et pourtant, quand on se penche sur le passé, on voit que bien des choses ressemblaient à ce qu’elles sont aujourd’hui. Celui dont l’instruction est nulle ou médiocre se représente toujours les hommes des temps passés comme de grands enfants impulsifs, brutaux ou mystiques. Il faut beaucoup d’étude, de méditation, d’observation surtout pour comprendre que la nature de l’humanité, toute complexe qu’elle est, reste semblable à elle-même à travers les âges.


Posted: October 2019
Category: Essays

Source