ES

Léon Tolstoï

Résurrection

1899

C’est une erreur fort répandue de croire que chaque homme a ses qualités personnelles, qu’il est bon ou méchant, intelligent ou sot, énergique ou apathique. La réalité est tout autre. Un homme est plus ou moins bon, plus ou moins intelligent, plus ou moins énergique, mais c’est un tort de croire que celui-ci est bon et celui-là méchant. Les humains sont comme les rivières ; partout l’eau est la même, seulement elle varie avec chaque cours ; elle est tantôt large, tantôt resserrée ; tantôt limpide, tantôt trouble ; tantôt tiède, tantôt froide. Il en est ainsi de l’homme. Chaque individu porte en lui tous les germes des qualités humaines. Parfois certaines se développent, et souvent d’autres s’atténuent, si bien qu’il arrive qu’un de nous a pu changer complètement sa nature.


Posted: February 2020
Category: Essays

Source