PA

Johannes Vermeer

Étude ardente

1657–1668

Vermeer de Delft résume la Hollande. Il a, des Hollandais, toutes les qualités moyennes, ramassées en un seul faisceau et élevées à la puissance suprême d’un seul coup. Cet homme, qui est le plus grand maître de la matière peinte, n’a aucune imagination. Il n’a pas de désirs allant au delà de ce que sa main peut toucher. Il a accepté la vie totalement. Il la constate. Il n’a rien interposé entre lui et elle, il se borne à lui restituer le maximum d’éclat, d’intensité, de concentration qu’y découvre une étude ardente et attentive. C’est l’autre pôle de Rembrandt, remontant seul, à son époque, le splendide courant bourgeois et matériel qui l’environne pour atteindre, à travers lui et tout baigné de sa force, les pays infinis de la contemplation.

Étude ardente
A Lady at the Virginals with a Gentleman, c.1662–1665
Étude ardente
Girl interrupted at her music, c.1658–1661
Étude ardente
Girl with a Pearl Earring, 1665
Étude ardente
The Allegory of Painting, c.1666–1668
Étude ardente
The Astronomer, c.1668
Étude ardente
The Little Street, 1657–1658
Étude ardente
The Milkmaid, c.1658
Étude ardente
View of Delft, 1660–1661
52°19'00.0"N 5°33'00.0"E

Location: Netherlands
Movement: Baroque

Text: Élie Faure, Histoire de l’art, 1919–1921


Posted: March 2018
Category: Painting

Source