About
936RE

Atlas of Places

L’avion-éclair n’est qu’un symbole

2020

Si j’écris que, en un très petit nombre d’années, en une ridicule fraction de temps, le rythme de la vie s’est accéléré d’une manière prodigieuse, on me répondra que ce n’est que là qu’un lieu commun, que le fait n’échappe à personne. Il n’en a pas moins échappé à ceux qui en furent les premiers témoins. La société où ils étaient entrés le jour de leur naissance a passé presque sans transition de la vitesse d’une paisible diligence à celle d’un rapide, et lorsqu’ils ont regardé la portière, il était trop tard : on ne saute pas d’un train lancé à 120km/h sur une ligne droite. Le rythme de la vie s’est accéléré d’une manière prodigieuse. Pour la plupart des lecteurs, cela signifie simplement que le premier venu peut voyager rapidement. Il s’agit de bien autre chose. L’avion-éclair n’est qu’un symbole.

L’invasion de la Machinerie a pris cette société de surprise, elle s’est comme effondrée brusquement sous son poids, d’une manière surprenante. C’est qu’elle n’avait jamais prévu l’invasion de la Machine ; l’invasion de la Machine était pour elle un phénomène entièrement nouveau. Le monde n’avait guère connu jusqu’alors que des instruments, des outils, plus ou moins perfectionnés sans doute, mais qui étaient comme le prolongement des membres.

La Société moderne est désormais un ensemble de problèmes techniques à résoudre. Quelle place le politicien roublard, comme d’ailleurs l’électeur idéaliste, peuvent-ils avoir là-dedans ? Imbéciles ! Pensez-vous que la marche de tous ces rouages économiques, étroitement dépendants les uns des autres et tournant à la vitesse de l’éclair va dépendre demain du bon plaisir des braves gens rassemblés dans les comices pour acclamer tel ou tel programme électoral ?

Mais la Machinerie est-elle une étape ou le symptôme d’une crise, d’une rupture d’équilibre, d’une défaillance des hautes facultés désintéressées de l’homme, au bénéfice de ses appétits ? Voilà une question que personne n’aime encore à se poser. Je ne parle pas de l’invention des Machines, je parle de leur multiplication prodigieuse, à quoi rien ne semble devoir mettre fin, car la Machinerie ne crée pas seulement les machines, elle a aussi les moyens de créer artificiellement de nouveaux besoins qui assureront la vente de nouvelles machines. Chacune de ces machines, d’une manière ou d’une autre, ajoute à la puissance matérielle de l’homme, c’est-à-dire à sa capacité dans le bien comme dans le mal.

Le danger n’est pas dans les machines, sinon nous devrions faire ce rêve absurde de les détruire par la force, à la manière des iconoclastes qui, en brisant les images, se flattaient d’anéantir aussi les croyances. Le danger n’est pas dans la multiplication des machines, mais dans le nombre sans cesse croissant d’hommes habitués, dès leur enfance, à ne désirer que ce que les machines peuvent donner.

L’avion-éclair n’est qu’un symbole
Lyon I
L’avion-éclair n’est qu’un symbole
Lyon II
L’avion-éclair n’est qu’un symbole
Lyon III
L’avion-éclair n’est qu’un symbole
Paris I
L’avion-éclair n’est qu’un symbole
Paris II
L’avion-éclair n’est qu’un symbole
Paris III
L’avion-éclair n’est qu’un symbole
Paris IV
L’avion-éclair n’est qu’un symbole
Paris V
L’avion-éclair n’est qu’un symbole
Paris VI
L’avion-éclair n’est qu’un symbole
Paris VII
L’avion-éclair n’est qu’un symbole
Paris VIII
L’avion-éclair n’est qu’un symbole
Paris IX
L’avion-éclair n’est qu’un symbole
Paris X
L’avion-éclair n’est qu’un symbole
Paris XI
L’avion-éclair n’est qu’un symbole
Paris XII
L’avion-éclair n’est qu’un symbole
Paris XIII
47°00'00.0"N 2°00'00.0"E

Location: France

Text: George Bernanos, La France contre les robots, 1947


Posted: October 2020
Category: Research